Clive Doucet
Green Party Candidate forCape Breton—Canso

Count on Clive to get Cape Breton--Canso working again!

Email: Info.VoteCliveDoucet@greenparty.ca

Phone: 902-901-5901

Show your support for a Green Future with a sign

Help make change in your community

Volunteer, Participate, or Donate

© 2023. Authorized by the Green Party of Canada Fund, Chief Agent for the Green Party of Canada. |  Terms of Service  |   Privacy Policy

L’écrivain et ancien conseiller de ville, Clive Doucet, annonce sa candidature pour le Parti vert dans la circonscription de Cap-Breton—Canso

Le 12 septembre, Grand-Étang–Le Parti vert est heureux d’annoncer aujourd’hui que l’écrivain et ancient conseiller pour la ville d’Ottawa, Clive Doucet, se présentera comme candidat du Parti vert dans la circonscription de Cap-Breton—Canso. M. Doucet apporte une riche connaissance et expérience politique à la circonscription, ainsi qu’un lien de longue durée avec l’île du Cap-Breton.

Il est l’auteur du livre fort apprécié, My Grandfather’s Cape Breton, qui est en circulation depuis 1980. M. Doucet est un écrivain prolifique avec quinze livres à son crédit. Le plus récent, Grandfather’s House, Returning To Cape Breton, fut publié par Nimbus en 2018.

Clive est fier de ses racines acadiennes à Grand-Étang. Son père fut un aviseur spécial à Roméo LeBlanc, responsable pour la première vente directe en mer de hareng de la Baie de Fundy, ce qui avait triplé le prix du hareng dans un an. Interrogé au sujet de ses racines au Cap-Breton, Clive de répliquer, « le cimetière de St-Joseph du Moine est rempli d’ancêtres de ma famille. Le premier Acadien à être élu à l’Assemblée Législative fut mon grand-oncle, Moïse Doucet, mais l’élection courante doit se concerner des problems d’actualité et non pas l’histoire de ma famille; et les plus grands défis auxquels le Cap-Breton doit faire face sont la création d’emplois et le changement climatique. Je suis devenu convaincu que l’alternance entre les Conservateurs et les Libéraux à Ottawa n’arrivera jamais à solutionner ni l‘un ni l’autre de ces problèmes. »

Ce sont la vitesse et l’intensité du changement climatique qui posent le problème le plus inquiétant, note M. Doucet. Au mois d’avril dernier, nos écoliers ont manqué de jours de tempêtes. À Grand-Étang, comme tout le long de la côte du nord d’Inverness, il y eut huit suêtes avec des vents approchant les 100 km/h ou plus. Clive se rappelle un temps où il n’y avait que huit suêtes par hiver. « Actuellement, nous en subissons autant dans un mois », dit-il. Des ouragans des Caraïbes envahissent les côtes est et ouest de l’île régulièrement. Des tempêtes désastreuses qu’on recevait une fois par décennie sont devenues des événements annuels.

Clive note que partout où les gouvernements ont de forts caucus parlementaires du Parti vert, ces gouvernements produisent de meilleurs efforts pour faire face au changement climatique et créer des emplois dans une économie verte. Le Canada a grandement besoin de plus de députés Verts à Ottawa. « C’est toujours pris pour acquis à Ottawa que les gens du Cap-Breton votent Libéral ou Conservateur. Nous pouvons changer cela. Un seul député Vert à Ottawa a déjà fait une différence. L’élection de députés Verts de l’Atlantique fera également une différence, comme ce fut le cas en Colombie-Britannique. »

Les députés du Parti vert ne sont pas forcés de voter en bloc et, tout comme il l’a fait au conseil municipal, Clive mettra toujours les intérêts des électeurs de sa circonscription en priorité. Il saura écouter les gens du Cap-Breton et se faire leur ardent défenseur. Vous pouvez dépendre sur Clive–le Cap-Breton—Canso ne sera pas laissé en arrière. ​ ### ​ Media Release